Bleu de Thury

4ème spectacle de la compagnie,
Bleu de Thury est une pièce de théâtre
écrite par Malika Bey Durif et publiée en 1994.

DSC02415 - Copie

Auteure
Malika Bey Durif

Metteurs en scène
Vincent Dupuy et Matthieu Carrani

Chorégraphe
Vincent Dupuy

Artistes
Laura Demirdjian, Juliette Viret, Florence Casanave,
Camille Guillaume, Alice Lada, Laetitia Lebacq, Etienne Nicolas

Le texte raconte l’histoire de quatre femmes enfermées après le meurtre de leur partenaire. Quatre femmes à la fois libérées d’un oppresseur mais condamnées pour cet acte, se retrouvent dans un lieu où chacune exprime, dans de tumultueuses conversations, leur passé encore présent.

Matthieu a découvert ce texte à 11 ans. Laetitia Lebacq, une des 6 interprètes de la création s’était présentée au concours du TNS 20 ans plus tôt sur un passage de « Bleu de Thury », dans le rôle de Blanche. Rôle qui lui a porté chance, elle a voulu transmettre ce texte à ses élèves du conservatoire municipal de Mennecy.


« J’ai ensuite grandi avec la force et la puissance d’interprétation des mots encrés en moi. C’est ensuite, à l’école, en deuxième année de formation que je me suis replongé dans cette histoire avec l’envie de la présenter comme atelier de fin d’année, malheureusement il me manquait quelque chose. Je voulais que ce texte frappe et transperce un public de la même manière qu’il l’avait fait pour moi. J’ai donc pris le temps d’affiner mon travail, mes envies, et c’est avec évidence que je l’ai proposé en co-création à Vincent, il a cru au pouvoir de ce projet et au potentiel scénographique, émotionnel et corporel du texte. Nous sommes tombés d’accord sur une mise en scène commune, qui mêlerait état de corps, texte, interprétation et voix. Cette pièce est un appel à un tout, à la création d’un espace, d’une envie, d’un parcours. Une grande chorégraphie orchestrée, ou la liberté y est promise et inéluctable. Une association d’idée et de créativité claire et détaillée. Un entre-deux précis qui reflète une société qui a été et est toujours. Le texte est délicat, il n’en fait pas trop mais plutôt suffisamment pour interpeller des émotions fortes qui sont profondément installées dans un corps qui se mouvoit ».

Matthieu Carrani

nOS PARTENAIRES