Manque d’après Sarah Kane

Arthésic - Manque

La danse de la mort.
Les derniers fragments d’un espoir où chacun est isolé. L’ultra violence de Kane appelle l’inverse.

●●●●

Auteur: Sarah Kane

Metteur en scène: Matthieu Carrani

Chorégraphes: Vincent Dupuy, Camille Chaigne

Artistes: Matthieu Carrani, Camille Chaigne, Vincent Dupuy, Laura Demirdjian

Regard extérieur: Laetitia Lebacq

 

●●●●

« Sarah Kane est l’auteur d’une oeuvre courte et percutante, que son suicide interrompt brutalement. Ses cinq pièces montrent une progressive évolution de l’écriture dramatique qui, à partir d’un fonctionnement jouant sur le choc visuel, s’oriente vers une esthétique fondée sur l’univers sonore, le jeu des voix et le langage du corps. Sarah Kane s’inscrit dans le sillage le plus extrémiste d’un théâtre de l’abjection et de l’apocalypse.

Comme autant de cris de désespoir, ses pièces laissent transparaître aussi l’influence de Samuel Beckett. En dépit des thèmes abordés et de sa volonté d’expérimenter de nouvelles formes dramaturgiques toujours plus aptes à dire l’horreur, l’oeuvre de Sarah Kane conserve un degré de poéticité rarement égalé dans le théâtre » Elisabeth Angel-Perez.



« Je suis impressionnée par le chemin phénoménal que la compagnie a parcouru depuis ma toute première venue. Je suis très fière de ses quatre jeunes gens, ces quatre artistes qui ne manquent ni d’audace, ni de courage, ni de talent, ni de générosité, pour donner leur propre vision de cette œuvre inclassable de Sarah Kane. Je  vous invite tous à partager ce grand moment de théâtre avec eux. »

Laetitia Lebacq, comédienne diplômée du Théâtre National de Strasbourg.